Sélection de parutions

lien

Det armenske folkemord 1915

Danske vidner

Helle Schøler Kjær

31 décembre 2009

Editions Vandkunsten

L’ouvrage 1915 : Danske vidner til / Det armenske folkemord [1915 : Témoins danois du génocide arménien] par l’écrivaine et journaliste Helle Schøler Kjær est paru en novembre 2009 aux éditions Vandkunsten.

Témoins danois, un ouvrage remarquable et d’une lecture aisée visant à informer l’opinion et le gouvernement danois sur le génocide arménien, rapporte les témoignages de trois Danois témoins des massacres.

Le livre comprend les récits et les journaux de la missionnaire danoise Maria Jacobsen, qui fut en poste à Kharpert/Mezreh de 1907 à 1919. Mlle Jocobsen observa la persécution des Arméniens et secourut clandestinement près de 5 000 veuves et orphelins. Le second témoin danois est Karen Jeppe, qui exerça à Ourfa, puis à Alep, auprès de la Mission allemande pour l’Orient. Un chapitre entier est consacré à ses efforts de sauvetage et de résistance. Un autre chapitre est dédié aux écrits de l’envoyé danois Carl Ellis Wandell, qui écrit que l’unique but des déportations est d’éliminer la nation arménienne de sa patrie historique.

Toute une série de passages dans les journaux de Mlle Jacobsen et les rapports de Wandel décrivent les exécutions de masse lors des déportations – toutes organisées avec soin et intégrées à une politique officielle avalisée par l’Etat.

La majorité des matériaux-source du livre – récits dignes de foi de témoins oculaires et information de première main – proviennent des archives de l’Etat danois, méticuleusement explorées par l’historien Matthias Bjørnlund.

Les rapports de l’ambassadeur des Etats-Unis Henry Morgenthau au gouvernement américain sont inclus et corroborent les récits des trois témoins danois. Des pages sont illustrées de matériaux photographiques et abordent l’arrière-plan de la Première Guerre mondiale, l’histoire de l’Arménie, ainsi que les procès et les rares peines infligées aux responsables de ce crime contre l’humanité. Les principales sources sont Vahakn N. Dadrian, Taner Akçam et Eric Zürche, ainsi que Les Poursuites engagées par le Tribunal militaire turc contre les auteurs du génocide arménien : quatre séries majeures de la Cour martiale. Le dernier chapitre concerne le fondateur de la république de Turquie, Mustafa Kemal Atatürk, et sa connaissance des crimes du parti Jeunes-Turcs, ainsi que du Comité Union et Progrès.

Pour plus d’information sur l’ouvrage et l’éditeur, contacter info@forlagetvandkunsten.dk ou consulter la page www.forlagetvandkunsten.dk/108748/.

Source : http://www.armenianweekly.com/2009/12/02/new-book-danish-witness-to-the-genocide/
Traduction : © Georges Festa – 01.2010

  • Nombre de pages : 229

Haut de page


lien

Le crime contre l’humanité

au regard des principes fondateurs de l'Etat moderne

Sévane Garibian

31 décembre 2009

Editions Schulthess Éditions Romandes

Le concept de crime contre l’humanité est à la fois simple – il renvoie à des actions qui révoltent la conscience – et complexe – sa signification est empreinte d’inconstance. De nombreux travaux scientifiques témoignent de cette ambivalence, au travers de l’étude de la notion de crime contre l’huma­nité et de son régime juridique. Des travaux dont l’apport majeur est de répondre au « comment ». Sévane Garibian propose quant à elle de répondre au « pourquoi », et de reconstruire l’histoire du concept à partir des sources primaires et de l’abondante doctrine préexistante en adoptant un nouvel angle de vue. Cette approche inédite exige de rendre visibles les facteurs juri­diques commandant l’évolution du concept. Pour ce faire, l’auteure s’appuie aussi sur les écrits dédiés plus généralement aux questions classiques et incontournables soulevées par l’internationalisation du droit pénal et l’émer­gence d’un ordre pénal international, indissociable de celle du concept, et d’une actualité sans cesse renouvelée.

Auteur: Sévane Garibian, Docteure en Droit

Coopération:

Bruylant, Bruxelles L.G.D.J., Paris

 

  • N° ISBN : 978-3-7255-5960-2
  • Nombre de pages : 577
  • Prix éditeur : 85,00 €

Haut de page


lien

1915, Cronaca di un genocidio

La tragedia del popolo armeno raccontata dai giornalisti italiani dell’epoca

Emanuele Aliprandi

1 novembre 2009

Editions &MyBook

L’histoire du Grand Mal comme vous ne l’avez jamais lue


L’histoire devient ici une véritable chronique et, à travers les reportages des journaux italiens de l’époque, la tragédie arménienne sort des voies étroites de l’étude critique pour prendre les contours de l’actualité la plus extrême.


Une recherche, la première de son genre en Italie quant au sujet, laquelle, partant du concept de nouvelle et de la situation de l’imprimé au début du 20ème siècle, développe un parcours d’approche des événements liés au premier génocide de ce siècle, lus et commentés à travers tous les articles publiés, entre avril 1915 et avril 1916, dans une vingtaine de journaux italiens, parmi les plus importants et diffusés.


Du lyrisme attristé du philosophe Attisani au cinglant socialiste Mussolini, de la prose raffinée des maîtres du journalisme que furent Scarfoglio et Prisciantelli aux dépêches de l’agence Stefani et aux notes neutres de l’Osservatore Romano, le lecteur est convié dans le cadre de la nouvelle à comparer des styles et des méthodes de communication.
L’angoissante interrogation quant à la capacité du monde de l’information à recevoir et diffuser en temps réel les horreurs de la chronique, avant que celle-ci ne se transforme en histoire ou soit reléguée au jugement de quelque tardif tribunal international, se trouve indissolublement liée au fil de la narration.
Un aveu extraordinaire de Talaat Pacha (ministre de l’Intérieur dans le gouvernement des Jeunes-Turcs et l’un des principaux planificateurs du génocide arménien), découvert dans un entrefilet, représente non seulement un véritable scoop international, mais démontre aussi à quel point le monde de l’information ne parvient pas à capter au moment opportun certains signaux, lesquels, reçus à temps, eussent peut-être empêché la répétition d’autres tragédies et holocaustes.

Un nouveau livre sur le génocide arménien, donc, mais différent des essais néanmoins précieux et incontournables qui l’ont précédé. Car, une fois bannies les reconstructions historiques et les interprétations a posteriori, le lecteur se trouve cette fois directement et brusquement plongé dans la réalité tragique de la chronique. Il n’y a plus d’alibis pour les (rares) nostalgiques du négationnisme. Les articles de l’époque ne laissent plus place à quelque doute que ce soit.
Et à travers les colonnes des journaux d’alors, revit l’histoire douloureuse d’un peuple qui n’oublie pas.

__________

Source
Traduction de l’italien : © Georges Festa – 11.2009

Site des éditions &MyBook : http://www.andmybook.it/

  • N° ISBN : 9788896096451
  • Nombre de pages : 244
  • Prix éditeur : 17,00 €

Haut de page


lien

A Perfect Injustice

Genocide and Theft of Armenian Wealth

Hrayr S. Karagueuzian
Yair Auron

3 septembre 2009

Editions

A Perfect Injustice révèle de nouvelles preuves à l’appui des accusations concernant les massacres et les pillages longtemps passés sous silence, advenus en Arménie.  

A Perfect Injustice, de Hrayr S. Karagueuzian et Yair Auron, est une contribution essentielle pour comprendre pourquoi la question de la spoliation des biens des Arméniens est demeurée sans solution durant tant d’années – un sujet traité pour la première fois dans cet ouvrage.



A propos de l'auteur :

Yair Auron

Professeur en histoire du judaïsme contemporain au Kibbutzim College of Education de Tel Aviv, et Professeur à l'Université ouverte d'Israël, Tel Aviv, doctorat en Judaïsme Contemporain à l'Université de Paris III-Sorbonne. Axes de recherches sur l'attitude des étudiants des écoles normales juives sur le racisme et l'anti-sémitisme, sur les attitudes juives et israëliennes à l'égard du génocide arménien. A publié notamment (en hébreu) : The Banality of Indifference : The Attitudes of the Jewish Community in Palestine and the Zionist Movement on the Genocide of the Armenians (Dvir, 1995 ; parution prévue anglais en 1999 chez Trasaction). Les Juifs d'extrême-gauche en mai 1968, Albin Michel, Paris 1998. "The Banality of Denial: Attitude of the Israeli State and its Leading Institutions Towards the Armenian Genocide"

  • N° ISBN : 978-1412810012
  • Nombre de pages : 203
  • Voir le texte de présentation

Haut de page


lien

Les Documents de Malte -

Continuité entre le Comité Union et Progrès et la République Turque

Sait Cenitoglu

22 août 2009

Editions Center for Armenian Remembrance

 

 

A propos de l'auteur :

Saït Cetinoglu est un historien turc spécialiste des Jeunes Turcs, du CUP et du kémalisme. Il a publié de nombreux articles originaux basés sur ses recherches dans les Archives Nationales turques. Son livre, Génocide Économique et Culturel 1942-1944, sera bientôt publié à Istanbul.

  • N° ISBN : 9753443846
  • Nombre de pages : 539
  • Prix éditeur : 69,50 €
  • Center for Armenian Remembrance

Haut de page


Page : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16

Nous écrire Haut de page Accueil XHTML valide CSS valide