Sélection de parutions

lien

Génocide, disparition, déni

La traversée des deuils

Hélène Piralian-Simonyan

10 février 2008

Editions Harmattan

Couverture du livre : Génocide, disparition, déni

Poursuivant sa réflexion entreprise dans son livre « Génocide et transmission » et toujours à partir du génocide des Arméniens l'auteur s'interroge sur le dispositif politique de la disparition et sur les effets psychiques qu'elle produit sur ceux qui sont restés en vie.

Pourquoi la mise en place de la disparition des êtres, puis de leur corps, est-elle au centre du processus génocidaire, et pourquoi ces dernières années l'exhumation des charniers et l'identification des corps de ces disparus ont-elles revêtu une telle importance pour leurs proches comme pour le reste de la population ?

Enfin pourquoi le déni de l'acte génocidaire fait-il toujours partie intégrante de tout génocide?

Ainsi, à partir d'événements aussi éloignés dans le temps et l'espace que les génocides des Arméniens, des Juifs, des Bosniaques, des Tutsis mais aussi de la Terreur vendéenne et des massacres d'Algérie, l'auteur tentera de dégager les spécificités de ce qu'elle appelle la structure génocidaire qui leur est commune et dont le couple disparition-déni constitue le noyau.

Par ailleurs, sera présente, tout au long de ce livre, une réflexion sur les liens qui unissent les tueurs aux rescapés, mais aussi les héritiers des uns aux héritiers des autres pour comprendre ce qui pourrait permettre aux uns et aux autres de devenir des endeuillés pour pouvoir ensuite être des passeurs de vie.

A propos de l'auteur :

Hélène PIRALIAN-SIMONYAN est philosophe et psychanalyste. Elle a publié en 1984: UN ENFANT MALADE DE LA MORT. Lecture de Mishima, relecture de la paranoïa. En 1994 : GENOCIDE ET TRANSMISSION. Sauver la mort, sortir du meurtre

  • N° ISBN : 2296048919
  • Nombre de pages : 240
  • Prix éditeur : 23,00 €
  • amazon
  • fnac
  • alapage

Haut de page


lien

J'avais six ans en Arménie...

1915

Virginie-Jija Mesropian

18 avril 2007

Editions Inventaire

Couverture du livre : J'avais six ans en Arménie...

Présentation de l'éditeur
Virginie a six ans en 1915. Elle vit avec ses parents et ses trois frères à Erzeroum. Nous sommes à la fin de l'hiver. Un matin d'avril, les massacres commencent... Virginie se retrouve bientôt seule, avec, dans les yeux, l'image de monceaux de cadavres. C'est pour elle le début d'un immense périple qui la conduira à Saint-Jean d'Acre, Beyrouth, Aintoura, Ghazir, Choueifat, Alexandrie, Stuttgart, Baden-Baden, Ulm... Elle rencontrera ensuite, en 1935, une famille, les Anhoury, au sein de laquelle elle passera soixante-huit ans et sera la nounou de trois générations. Elle s'éteindra au Québec en 2003. Peu avant sa disparition, Pierre Anhoury lui fait raconter l'histoire de sa vie. Et tandis qu'elle parle, il enregistre et filme. J'avais six ans en Arménie... est précisément ce récit imprimé et filmé. Virginie Mesropian y apparaît comme une authentique conteuse qui, sans rechercher les effets, sobrement, sait tenir son lecteur en haleine et l'émouvoir. Claire Mouradian, spécialiste de l'Arménie et du génocide, complète ce récit de documents. Des photos, auxquelles s'ajoutent des dessins de Charles Berbérian, recréent l'atmosphère de l'époque. Pierre Anhoury, Claire Mouradian et Charles Berbérian unissent ici leurs efforts pour inscrire cette histoire individuelle dans la grande Histoire.

  • N° ISBN : 2910490939
  • Nombre de pages : 56
  • Prix éditeur : 22,00 €
  • amazon
  • fnac
  • alapage

Haut de page


lien

Les faucilles sanglantes

Paroles d'un rescapé du génocide arménien

Missak Khralian

16 avril 2007

Editions Cheminements

Couverture du livre : Les faucilles sanglantes

Présentation de l'éditeur
Missak Khralian est né au début du vingtième siècle à Til, en Arménie, dans une région située aujourd'hui en Turquie, proche de la ville actuelle de Palu. Il fut un des rares rescapés arméniens de son village lors des événements sanglants qui ont marqué à jamais son peuple, le génocide de 1915 et des années qui ont suivi. En 1925, il parvint à trouver un moyen de transport pour quitter sa terre patrie. Il vint en France, à Marseille. Hanté par ses souvenirs, éprouvant la nécessité de transmettre au monde les atrocités vécues par son village, sa famille et lui-même, il rassembla ses souvenirs et écrivit ce document en 1933. Ce texte original parut en Bulgarie à la fin des années mille neuf cent trente, dans un recueil écrit en achkharapar, arménien populaire. Puis ce document de mémoire sombra dans l'oubli. Sa famille a voulu que ces souvenirs soient perpétués, traduits et publiés, respectant en cela les volontés de leur père et grand-père espérant que ce livre devienne une modeste contribution à la mémoire de toutes les victimes anonymes qui sont tombées sur la route d'un idéal afin de nous transmettre le droit à la vie.

  • N° ISBN : 2844785557
  • Nombre de pages : 242
  • Prix éditeur : 20,00 €
  • amazon
  • fnac
  • alapage

Haut de page


lien

Pages de sang

Un prêtre français témoigne du massacre des Arméniens

Raphaël Stainville

1 mars 2007

Editions Presses de la Renaissance

Couverture du livre : Pages de sang

« Mercredi de Pâques. 14 avril 1909. Onze heures du matin. Des coups de fusil, des coups de revolver partent de tous les points de la ville. On tire des fenêtres, des terrasses, des minarets. Les balles pleuvent, drues comme la grêle. Quelques instants après, un cri retentit, lugubre : “askna ghiaours, askna !” Depuis le marché d’abord. Puis, de toute part. “Coupez, coupez les infidèles !” » C’est ainsi que débute ce récit unique et terrible. Et plus loin : « Au premier bruit de la fusillade, on afflua chez nous par toutes les portes, les églises aussi étaient pleines. Les mal-heureux cherchaient à échapper à la mort. Ce matin, monsieur Ourfalian, un riche Arménien, n’eut pas le temps de se mettre à l’abri. Un homme l’abattit en criant : “Au nom d’Allah très grand, c’est par toi que nous commençons !” »

Avec une charge de vérité rarement atteinte, nous assistons au fil des pages au massacre des Arméniens, en Turquie. Premier génocide d’une série qui fait du XXe siècle le plus sanglant de tous les temps.

Retrouvé par l’auteur au fond d’une malle oubliée, dans un ancien monastère chrétien, le journal tenu à l’époque par un prêtre missionnaire français fournit la trame de ce récit sans concession, dont le but n’est pas d’accuser mais de témoigner d’un martyre dont la mémoire continue à être bafouée.

Plus qu’un document de première main, Pages de sang est un témoignage venu éclairer l’Histoire.

A propos de l'auteur :

Raphaël Stainville, 28 ans, est journaliste au Figaro. Pages de sang est son deuxième ouvrage publié après J'irai prier sur ta tombe : à pied de Paris à Jérusalem.

  • N° ISBN : 275090143X
  • Nombre de pages : 235
  • Prix éditeur : 17,00 €
  • amazon
  • fnac
  • alapage

Haut de page


lien

Il faut sauver les Arméniens

Jean Jaurès

17 janvier 2007

Editions Mille et une nuits

Couverture du livre : Il faut sauver les Arméniens

Le 3 décembre 1896, un jeune député du Tarn s'adresse aux représentants de la nation française. On massacre des arméniens dans l'Est anatolien. Certains voudraient passer sous silences ces massacres. A la tribune, Jean Jaurès dénonce la lâcheté intéressée de la politique du ministre des Affaires étrangères depuis plus de deux ans à l'égard du " sultan rouge ". Si la France restait sans voix, paralysée pour des raisons économiques, elle encouragerait l'Empire ottoman à maltraiter ses minorités. Au nom de la paix, de la justice et du droit, il rappelle que la morale démocratique impose le combat de la tyrannie où qu'elle soit.

Jaurès avait bien vu que des processus d'extermination se dessinaient déjà, à la fin du XIXe siècle, et que les puissances et les opinions publiques devaient exercer toute leur influence pour les enrayer.

Son discours restera l'un des plus marquants de la troisième république.

A propos de l'auteur :

 

  • N° ISBN : 9782296048911
  • Nombre de pages : 77
  • Prix éditeur : 2,50 €
  • amazon
  • fnac
  • alapage

Haut de page


Page : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17

Nous écrire Haut de page Accueil XHTML valide CSS valide