PrécédenthomeSuivant

Mehmet Cemal Azmi

1866-1922


  • Avant la Révolution de 1908, directeur de l'Ecole de Droit de Salonique et membre important de l'organisation unioniste locale
  • Elu député de Prezeve en 1908, démissionne en janvier 1909 et devient préfet de Hudavendigâr (Bursa)
  • Réélu au Parlement en tant que Député de Çorum (1914), démissionne et dévient préfet de Konya puis de Trébizonde
  • Vali de Trébizonde. Il gardait à l'Hôpital du Croissant Rouge15 jeunes filles, (10 ème séance de la Cour martiale du 12 avril 1919) à utiliser lors de fréquentes orgies sexuelles. Ce fait avait incité l’Inspecteur des Douanes Nedim à dénoncer le gouverneur (16ème séance) et le Lieutenant turc Hasan Maruf à exposer le fait supplémentaire qu’ après avoir commis les pires outrages, les officiels gouvernementaux impliqués avaient fait tuer ces jeunes filles. Dans une étude séparée, un jeune Arménien qui avait été l’ami du fils du gouverneur, à Berlin, où le Gouverneur avait trouvé refuge aussitôt après la guerre pour échapper aux procès en Turquie, fournit un renseignement supplémentaire sur cet épisode de débauches fatales : au cours d’une de ses vantardises au sujet de ces débauches, le Gouverneur Azmi avait dit au jeune Arménien (croyant qu’il était turc, car il avait assumé complètement une identité turque musulmane, y compris un nom turc Mehmed Ali, étude complète du Coran, la Loi Sacrée Islamique, et la circoncision) « Parmi les plus jolies fillettes de 10-13 ans, j’en ai choisi un certain nombre et les ai offertes à mon fils (qui avait alors 14 ans) comme cadeau, les autres je les ai noyées dans la mer ». Cf http://www.ermeni.org/francais/enfantsvictimesdegenocides.htm
  • Condamné à mort par contumace le 22 mai 1919 par le Tribunal Militaire pour avoir donné l'ordre aux bandes de çete d'attaquer les convois de déportés arméniens.
  • Assassiné à Berlin en 1922 dans le cadre de l'Opération Némésis.