PROCÈS DU GÉNOCIDE

 

Dossier :  LETTRE OUVERTE DE LA FONDATION ELIE WIESEL

 

 

Lettre ouverte de la Fondation Elie Wiesel pour l'Humanité - (Avril 2007)
traduction : Louise Kiffer
Texte original


Re: Lauréats Nobel pour la tolérance, contact et coopération entre Turcs et Arméniens

Chers amis,

Nous, soussignés, lauréats Nobel, lançons cet appel directement aux peuples de Turquie et d'Arménie. Soucieux du sacrifice subi par Hrant Dink, Arménien d'origine, éditeur de AGOS, en Turquie, qui a été assassiné le 19 janvier 2007, et dont la mort a endeuillé à la fois les Turcs et les Arméniens, nous pensons que le meilleur moyen de payer notre tribut à M. Dink est de servir le travail de sa vie, sauvegardant la liberté d'expression, et de stimuler la réconciliation entre les Turcs et les Arméniens.

Dans ce but, les Arméniens et les Turcs devraient encourager leurs gouvernements à :

Ouvrir la frontière turco arménienne. Car une frontière ouverte améliorerait grandement les conditions économiques des communautés des deux côtés de la frontière, et permettrait une interaction humaine, essentielle à une compréhension mutuelle. Des traités entre les deux pays reconnaissent les frontières existantes et permettent des voyages et un commerce sans entraves.

Engendrer la confiance par une coopération de la société civile. Les Turcs et les Arméniens ont travaillé depuis 2001 sur des projets pratiques qui offrent une grande promesse pour le partage des problèmes créativement et constructivement. Les gouvernements devraient soutenir de tels efforts, en finançant par exemple des liens académiques entre les facultés turques et arméniennes, ainsi que des échanges entre étudiants.

Améliorer les contacts officiels. Les initiatives de la société civile devraient être renforcées par la décision des gouvernements d'accélérer les contacts bilatéraux, d'imaginer de nouveaux cadres pour les consultations, et consolider les relations par des arrangements de traité additionnels, et des relations diplomatiques complètes.

Permettre les libertés fondamentales: la Turquie devrait mettre fin à la discrimination contre les minorités ethniques et religieuses et abolir l'article 301 du Code Pénal, qui considère comme une offense criminelle le fait de dénigrer l'identité turque. L'Arménie aussi devrait renverser ses propres pratiques autoritaires, permettre les élections libres et honnêtes, et respecter les droits humains.

Les Turcs et les Arméniens ont un immense écart dans leurs perceptions du Génocide arménien. Pour combler ce fossé, nous nous référons à un texte de 2003 ; "Analyse légale de l'applicabilité de la Convention des Nations Unies sur la Prévention et la Condamnation du Crime de Génocide, à des événements s'étant produits au début du 20ème siècle" qui corrobore les découvertes de l'Association Internationale des Chercheurs sur le Génocide.

Ce texte conclut que "au moins certains des criminels (ottomans) connaissaient les conséquences de leurs actions, qui devaient être la destruction, totale ou en partie, des Arméniens de l'Anatolie orientale, ou ont agi dans le but d'atteindre ce but, et en conséquence remplissent les conditions requises d'une intention génocidaire. Ces événements incluent ainsi les éléments du crime de génocide comme définis dans la Convention" . Il conclut également "que la Convention du Génocide ne contient aucune clause mandatant son application rétroactive".

L'analyse offre un moyen d'avancer en traitant des questions fondamentales à la fois pour les Arméniens et pour les Turcs. Naturellement en acceptant les douleurs et les difficultés. Le progrès ne se produira pas immédiatement. Plutôt que de laisser les gouvernements à leurs propres projets, les peuples affectés et les dirigeants de la société civile ont besoin de s'engager dans des activités pour promouvoir la compréhension et la réconciliation, et en même temps, insistant pour que leurs gouvernements adoptent une ligne de conduite vers un avenir pour brillant.

Sincèrement,

Peter Agre
Nobel Prize, Chemistry (2003)

Sidney Altman
Nobel Prize, Chemistry (1989)

Philip W. Anderson
Nobel Prize, Physics (1977)

Kenneth J. Arrow
Nobel Prize, Economics (1972)

Richard Axel
Nobel Prize, Medicine (2004)

Baruj Benacerraf
Nobel Prize, Medicine (1980)

Gunter Blobel
Nobel Prize, Medicine (1999)

Georges Charpak
Nobel Prize, Physics (1992)

Steven Chu
Nobel Prize, Physics (1997)

J.M. Coetzee
Nobel Prize, Literature (2003)

Claude Cohen-Tannoudji
Nobel Prize, Physics (1997)

Mairead Corrigan Maguire
Nobel Prize, Peace (1976)

Robert F. Curl Jr.
Nobel Prize, Chemistry (1996)

Paul J. Crutzen
Nobel Prize, Chemistry (1995)

Frederik W. de Klerk
Nobel Prize, Peace (1993)

Johann Deisenhofer
Nobel Prize, Chemistry (1998)

John B. Fenn
Nobel Prize, Chemistry (2002)

Val Fitch
Nobel Prize, Physics (1980)
 
Jerome I. Friedman
Nobel Prize, Physics (1990)

Donald A. Glaser
Nobel Prize, Physics (1960)

Sheldon Glashow
Nobel Prize, Physics (1979)

Roy J. Glauber
Nobel Prize, Physics (2005)

Clive W.J. Granger
Nobel Prize, Economics (2003)

Paul Greengard
Nobel Prize, Medicine (2000)

David J. Gross
Nobel Prize, Physics (2004)

Roger Guillemin
Nobel Prize, Medicine (1977)

Dudley R. Herschbach
Nobel Prize, Chemistry (1986)

Avram Hershko
Nobel Prize, Chemistry (2004)

Roald Hoffman
Nobel Prize, Chemistry (1981)

Sir Harold W. Kroto
Nobel Prize, Chemistry (1996)

Finn E. Kydland
Nobel Prize, Economics (2004)

Leon M. Lederman
Nobel Prize, Physics (1988)

Anthony J. Leggett
Nobel Prize, Physics (2003)

Rudolph A. Marcus
Nobel Prize, Chemistry (1992)

Daniel L. McFadden
Nobel Prize, Economics (2000)

Craig C. Mello
Nobel Prize, Medicine (2006)
 
Daniel Kahneman
Nobel Prize, Economics (2002)

Eric R. Kandel
Nobel Prize, Medicine (2000)

Robert C. Merton
Nobel Prize, Economics (1997)

Marshall W. Nirenberg
Nobel Prize, Medicine (1968)

Sir Paul Nurse
Nobel Prize, Medicine (2001)

Douglas D. Osheroff
Nobel Prize, Physics (1996)

Martin L. Perl
Nobel Prize, Physics (1995)

John C. Polanyi
Nobel Prize, Chemistry (1986)

Stanley Prusiner
Nobel Prize, Medicine (1997)

Aaron Klug
Nobel Prize, Chemistry (1982)

Edwin G. Krebs
Nobel Prize, Medicine (1992)

José Ramos-Horta
Nobel Prize, Peace (1996)

Richard J. Roberts
Nobel Prize, Medicine (1993)

Wole Soyinka
Nobel Prize, Literature (1986)

Elie Wiesel
Nobel Prize, Peace (1986)

Betty Williams
Nobel Prize, Peace (1976)

Kurt Wüthrich
Nobel Prize, Chemistry (2002)