CRDA

Analyse du CRDA

Information citoyenne.

Un génocide est irréversible, irréparable. Il brise la chaine de la transmission humaine, il chasse la Mort -ce chainon naturel qui relie une génération à l'autre- et la remplace par le meurtre prémédité. Aujourd'hui, le négationnisme, n'est pas une simple manifestation caractérielle d'ignorance ou de paresse intellectuelle de la part d'un profane.

Face à l'eurocentrisme de Bruxelles qui occulte le négationnisme d'Etat de la Turquie candidate à l'Union européenne, le Sénat français tarde à examiner la proposition de loi N°20 (2006-2007).(*1) Cette proposition votée le 12 octobre 2006 par l'Assemblée nationale, tend en effet à réprimer la contestation de l'existence du Génocide arménien -un génocide qui fut perpétré en 1915 dans l'Empire ottoman par le Gouvernement jeune-turc raciste de l'époque. Ce nettoyage ethnique par exterminations encadrées et par déportations légalisées -ravagées d'exactions et de déshumanisations- fit un million et demi de victimes dans les familles arméniennes.(*2)

Un génocide est irréversible, irréparable. Il brise la chaine de la transmission humaine, il chasse la Mort -ce chainon naturel qui relie une génération à l'autre- et la remplace par le meurtre prémédité. Aujourd'hui, le négationnisme, n'est pas une simple manifestation caractérielle d'ignorance ou de paresse intellectuelle de la part d'un profane. Le négationnisme, c'est vouloir nier le crime absolu, c'est vouloir symboliquement exterminer une deuxième fois en non-dit. Du registre économico-politique international en cherchant à nier le passé, on passe au terrain psycho-sociologique quotidien en banalisant l'impunité et la déshumanisation jusqu'au niveau de l'Inconcient collectif.(3*)

En plus, il faut savoir qu'Ankara bétonné dans son idéologie kémaliste consacre des budgets pour son négationnisme d'Etat.(4*) Avec sa structure de fonctionnaires nationalistes et d'historiens idéologues faussaires de l'Histoire -jusqu'à fausser l'identité républicaine de la Turquie(5*)- cet Etat consacre un budget en dizaine de millions de dollars en lobbying international.(6*) Les réseaux consulaires turcs ne manquent pas aussi de mobiliser leurs nationaux à l'étranger trompés et endoctrinés par plus de 90 ans de mensonges officiels.(7*) Cette organisation du déni par la Turquie lui sert aussi de socle symbolique où s'appuient et se confortent les violations des droits de l'Homme dans ce pays : en particulier les répressions d'aspirations des autres peuples autochtones -Kurdes et Assyrio-Chaldéens se réfugiant en France ou dans d'autres pays.(8*)

Cependant toute cette réalité si peu

Nous écrire Haut de page Accueil XHTML valide CSS valide