Accueil

Le génocide des Arméniens et sa négation

La Turquie s'enlise dans les voies embourbées du mensonge et elle ne peut espérer gagner du temps dans cet enlisement :
le crime est imprescriptible.

Yves Ternon

Le 24 avril 1915, le gouvernement turc procède dans la nuit à l'arrestation de toutes les personnalités arméniennes intellectuelles et politiques de Constantinople (...). Cette rafle ouvre pour les Arméniens une période de déportations systématiques qui tend finalement, à partir des provinces où la guerre se déroule, à l'élimination complète de l'élément arménien du territoire turc. En deux ans, plus d'un million de personnes trouvent la mort dans des conditions horribles de barbarie, histoire inimaginable en un temps d'idéalisme encore triomphant. Ainsi se trouve achevé le processus qui avait fait venir au jour la question arménienne dans les années 1880 : les 100 000 morts des grands massacres de 1895, les supplices quotidiens, tout cela aboutit, à l'ombre de la Grande Guerre, à cette extermination si visible dans les statistiques de la jeune République turque où l'on ne signale en 1927, parmi les minorités vivant en Turquie, que 64 000 Arméniens. Où sont donc passés tous les autres ?

Extrait de :
Arménie 1915, un génocide exemplaire
de Jean Marie Carzou

Livre événement :

Le génocide des Arméniens, par Raymond Kévorkian

Voici, pour la première fois, non seulement l'histoire, mais aussi la « géographie » exhaustive du génocide, région par région. Cette étude rigoureuse et complète permet de comprendre la genèse de ces crimes de masse, aboutissement d'un long processus au cours duquel l'élimination physique d'une partie de sa propre population a été conçue comme la condition nécessaire à la construction de l'État-nation turc.

> Présentation du livre <

télégramme de Talaat Pacha

Loi n° 2001-70 du 29 janvier relative à la
reconnaissance du génocide arménien
publiée au J.O. du 30 janvier 2001

L'Assemblée nationale et le Sénat ont adopté,
Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit :

Article unique
La France reconnaît publiquement
le génocide arménien de 1915

Par le Président de la République : 
JACQUES CHIRAC

Le Premier ministre  
LIONEL JOSPIN

Quelques grands livres en ligne :

  • Livre bleu britannique concernant le traitement des Arméniens
  • Les mémoires de l'Ambassadeur Morgenthau
  • Rapport secret de Lepsius sur le génocide des Arméniens
Nous écrire Haut de page Accueil XHTML valide CSS valide